Savoir lire le CV d’une personne immigrante

Dans notre chronique radio à CKIA FM 88,3 du 15 novembre 2017, Chantal Raby, conseillère principale à GIT, explique comment lire le CV d’une personne immigrante.

Les recruteurs déploient toutes sortes de stratégies pour combler leurs postes disponibles, particulièrement en cette période où plusieurs secteurs d’activités sont en pénurie de main-d’oeuvre. Les recruteurs peuvent parfois rencontrer certaines difficultés dans le traitement de candidatures des personnes immigrantes. Cette chronique traite des différentes façons pour arriver à analyser plus efficacement les CV des personnes immigrantes.

L’employeur peut avoir avantage à apprendre à analyser les candidatures des personnes immigrantes, car il s’ouvre à un bassin potentiel de candidats et par conséquent, pourrait découvrir des candidatures très intéressantes pour son organisation. Cependant, il faut être conscient que cette analyse requiert du temps puisqu’elle demande souvent quelques ajustements de la façon de faire habituelle. Mais, cet investissement de temps peut s’avérer fort utile s’il permet de trouver des candidats pour combler les postes vacants.

Quoi faire pour explorer les candidatures de personnes immigrantes? Le recruteur doit mettre de côté la méthode de lecture rapide, car il ne réussira jamais à trouver les informations recherchées. Il doit faire une lecture plus attentive pour tenter de trouver des ressemblances. Et s’il reste un certain doute, il doit provoquer un contact direct, souvent par téléphone, avec le candidat ou la candidate.

Le but de ce premier contact téléphonique est de vérifier et valider les informations du CV, obtenir des précisions sur les diplômes, l’expérience et les caractéristiques personnelles, évaluer le potentiel de la candidature à être dans le processus et aussi de clarifier la prononciation du nom du candidat ou de la candidate. Le recruteur aura ainsi une idée plus complète de la candidature proposée.

Après avoir recueilli ces informations, le recruteur doit analyser les renseignements en fonction bien sûr du profil recherché afin d’établir un comparable avec les exigences du poste. Il pourra alors décidé si la candidature entre ou non dans le processus de sélection.

Avec ces quelques trucs, l’inconfort ressenti à la lecture d’un CV d’une candidature immigrante peut se transformer en une capacité à saisir le potentiel de ces candidats ou candidates venus d’ailleurs.

Vous pouvez écouter la chronique et avoir tous les commentaires de Chantal Raby en cliquant ici.