La pénurie de main-d’œuvre : mythe ou réalité?

Impossible de nier qu’il y a une pénurie de main-d’œuvre dans certains secteurs d’emploi. On n’a qu’à penser à la restauration ou au personnel de soutien dans le milieu de la santé. Une preuve tangible de cette pénurie : en octobre dernier, une soixantaine d’employeurs étaient au Salon Carrière Formation de Québec où plus de 3 000 emplois étaient offerts.

Mais, il est faux de dire que tous les secteurs d’emploi et tous les employeurs connaissent une pénurie de personnel. On peut nommer ici les 23 800 personnes ayant répondu à l’appel de candidatures de la fonction publique québécoise pour combler 1 500 postes. C’est certain que les conditions de travail de la fonction publique sont intéressantes et j’entends plusieurs employeurs dirent : « On ne peut pas « compétitionner » avec les conditions de travail de la fonction publique! ». Mais il faut aussi noter que la fonction publique a lancé une stratégie des ressources humaines afin de faire les choses un peu différemment. Elle veut promouvoir le télétravail et la fin des cubicules gris. Bref, elle veut être plus attractive auprès des candidats.

Face à la pénurie de main-d’œuvre, il faut retenir que les employeurs doivent repenser leur façon d’attirer et de séduire les candidats potentiels. Les employeurs doivent réfléchir et développer leur image unique et distinctive afin de mieux se positionner auprès des chercheurs d’emploi qu’ils veulent cibler.

Voici des suggestions :

  • L’employeur doit soigner sa réputation. Il est en effet difficile d’être connu comme ayant une mauvaise réputation. Les candidats souhaitent travailler pour un employeur de choix qui possède une image corporative dont ils peuvent être fiers.
  • Les employeurs seront donc jugés sur la façon dont ils traitent leurs candidats, leurs employés et leurs clients.

Ensuite, faisons le parallèle entre le CV et l’affichage de poste. Voyez l’affichage de poste comme le curriculum vitæ de l’entreprise. Le CV est un outil essentiel qui permet au chercheur d’emploi de se mettre en valeur et de montrer à l’employeur qu’il est le candidat idéal pour le poste offert. C’est la même chose pour une offre d’emploi, elle doit être accrocheuse afin d’interpeller les candidats. L’offre d’emploi doit donc faire une première bonne impression rapidement, contenir des informations pertinentes et intéressantes dans une mise en page facile à lire.

N’oubliez pas que le portrait que vous allez définir doit cependant refléter la réalité, même si vous êtes en mode séduction. Dans le cas contraire, vos efforts de recrutement seront annulés, puisque vos employés ne resteront pas et votre image corporative risque d’en souffrir.

Autre chose, dans un contexte où il est de plus en plus difficile de recruter du personnel, il est devenu incontournable pour les employeurs de multiplier les stratégies de recrutement. Internet, c’est bien, mais il n’y a pas meilleur contact que celui qui est direct et humain. Vous pouvez obtenir beaucoup d’informations sur un candidat en seulement quelques minutes.

Les événements liés à l’emploi

En ce sens, les salons et les foires de l’emploi sont un excellent moyen d’augmenter sa visibilité et de faire connaître les opportunités de carrière dans l’organisation. En plus, l’employeur peut profiter de « la campagne de pub » faite autour de l’événement. C’est aussi une occasion d’être plus efficace dans le recrutement :

  • Rencontrer des chercheurs d’emploi actifs et prendre le temps d’échanger directement avec eux.
  • Créer une banque de CV de candidats déjà présélectionnés grâce à ces échanges.
  • Être plus proactif lors du départ d’un employé ou lors de la création d’un nouveau poste grâce à la banque de candidats.

Ces événements permettent aussi le réseautage avec des firmes de recrutement, des organismes en employabilité et d’autres employeurs. Des partenariats intéressants peuvent surgir de ces discussions.

Appels et rencontres avec les chercheurs d’emploi

Acceptez les appels et les demandes de rencontres avec les chercheurs d’emploi. Lors des rencontres, vous pourriez remettre une trousse d’information au chercheur d’emploi.

Les institutions scolaires

Il peut être intéressant de cibler les milieux scolaires et les programmes où vous pourriez recruter des finissants. Demandez à rencontrer les étudiants afin de présenter ce que votre organisation a à offrir et participez aux événements organisés par ces institutions scolaires.

Les visites d’entreprise

Vous pouvez aussi inviter les chercheurs d’emploi à visiter votre entreprise afin de vous faire connaître et de recruter des candidats potentiels. Ce type d’activité peut être organisée en collaboration avec un organisme en employabilité, comme GIT.

Profitez de toutes ces opportunités pour garnir votre banque de CV. Les contacts directs avec les chercheurs d’emploi peuvent aussi se transformer en entrevue d’embauche. Ces contacts ont l’avantage de vous faire gagner du temps et de vous permettre d’être plus proactif lors du départ d’un employé.

 

Karine Boutin, conseillère en emploi