Les suivis après une entrevue d’embauche : pourquoi et comment les faire? (Avec exemples.)

Vous passez un temps fou à vous préparer pour votre entrevue avec une entreprise qui vous intéresse particulièrement. Vous faites vos recherches sur la compagnie, préparez vos réponses aux questions les plus souvent posées et vos références sont prêtes.

L’entrevue s’est bien passée et vous attendez des nouvelles de l’employeur à côté de votre téléphone, sans que rien ne se passe. Vous êtes déçu, car vous aviez vraiment l’impression que le tour était joué. Que faire? Un suivi!

 

Qu’est-ce qu’un suivi à l’employeur?

C’est une bonne chose de faire une bonne première impression lors d’une entrevue. Encore faut-il que vous mettiez toutes les chances de votre côté pour que cette première impression positive porte fruit. C’est là que le suivi entre en jeu! Cette action vous permet de connaître l’évolution de votre candidature auprès d’une entreprise. Vous pouvez le faire soit par un appel téléphonique ou par courriel et c’est une étape qui peut faire toute la différence dans bien des cas.

 

Les avantages

Avant de vous présenter des exemples et des trucs, j’aimerais vous préciser pourquoi les suivis aux employeurs sont essentiels.

  1. Rappeler votre intérêt pour l’entreprise et le poste.
  2. Obtenir des pistes d’emploi supplémentaires.
    • Peut-être que votre candidature convenait moins pour l’entreprise, mais que le recruteur connaît un autre responsable en ressources humaines qui cherche une personne comme vous.
  3. Se renseigner sur les possibilités futures.
    • Peut-être finalement que votre candidature convient davantage pour un autre poste qui n’est pas encore ouvert, mais qui le sera bientôt.
  4. Diminuer la fameuse période d’attente qui peut sembler interminable à la suite d’une entrevue.
    • Au lieu d’attendre d’avoir des nouvelles de l’employeur, cela vous permet de prendre en main les démarches.
  5. Connaître les raisons pour lesquelles on ne vous a pas embauché.
    • Votre candidature est peut-être très intéressante, mais s’il manque un élément que vous devez absolument travailler pour percer dans le secteur que vous visez, il est plutôt pertinent de le savoir pour vous permettre de vous ajuster.

 

Quand et comment faire un suivi?

Dans le contexte d’une entrevue, le suivi se fera à la toute fin du processus. Il y a deux types de suivis que nous vous proposons d’effectuer et qui vous aideront à vous démarquer des autres candidats.

Le courriel de remerciement

Si l’entrevue a été positive de votre côté, ce suivi très simple peut s’effectuer par courriel après l’entretien pour confirmer votre intérêt, remercier l’employeur et peut-être revenir sur des éléments importants.

 

Voici un exemple :

 Madame X,

Comme je sais que votre temps est précieux, je tiens à vous remercier pour la rencontre que vous m’avez accordée le (…).

Les informations que nous avons échangées me confirment que je possède l’expérience et les compétences pour mener à bien les tâches qui me seront confiées au sein de votre entreprise.

J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer à nouveau.

Cordialement,

Julie

 

Bien entendu, chaque personne, chaque poste et chaque entreprise est unique. Nous vous conseillons donc de bien adapter le courriel selon les discussions que vous aurez eues avec l’employeur.

 

Suivi de votre candidature

À la fin de l’entrevue, vous pourrez aussi demander à l’employeur à quel moment vous aurez de ses nouvelles concernant votre candidature. Ainsi, vous pouvez garder ce moment en tête pour le relancer un jour ou deux après.

À la fin de l’entrevue, vous pouvez demander par exemple : « Merci beaucoup Madame Bélanger de m’avoir reçue en entrevue. Pouvez-vous me dire à quel moment environ je peux m’attendre à avoir de vos nouvelles? »

Si l’on vous répond que cela prendra environ deux semaines, vous pouvez conclure en disant : « Merci de la précision. Si je n’ai pas de vos nouvelles à la fin des deux semaines, me permettez-vous de communiquer avec vous? »

Maintenant, imaginons que les deux semaines sont écoulées et que vous n’avez pas eu de nouvelles. Laissez-vous une journée ou deux et prenez contact avec l’employeur, par courriel ou par téléphone.

 

Voici un exemple :

« Bonjour Madame ou Monsieur X,

C’est Julie Gosselin, vous m’avez reçue en entrevue le 9 avril dernier et comme convenu, je vous rappelle, car j’aimerais savoir si vous avez effectué un choix à la suite de votre processus.»

 

Si l’employeur ne semble pas prêt à donner de réponse, n’hésitez pas à lui redemander le meilleur moment pour le contacter afin d’effectuer un suivi. Cela démontre votre sens de l’initiative et renforce le lien professionnel que vous créez avec l’employeur. Cependant, n’oubliez pas qu’il y a une différence entre le sens de l’initiative et le fait d’être trop insistant.

 

Le suivi, la clé du succès!            

Comme vous le constatez, il y a plusieurs situations où l’on peut faire un suivi. Dans chaque cas, il s’agit d’une occasion de vous démarquer et d’augmenter vos opportunités. Peu importe la situation, un conseiller en emploi est un bon allié pour vous aiguiller et vous « coacher » pour optimiser vos suivis! Et bien souvent, nos services sont gratuits, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Julie Gosselin
Conseillère en emploi