Comment trouver la motivation pour sa recherche d’emploi?

André* travaillait au sein de la même entreprise depuis 20 ans. Un matin, il apprend que cette dernière ferme ses portes et qu’il va perdre son emploi.

Tout comme la grande majorité des gens dans cette situation, André a vécu cette mise à pied difficilement. Et c’est tout à fait normal. Le travail procure un rythme de vie défini, une routine sécurisante, une stabilité financière et surtout une identité. Lorsque nous perdons notre emploi, peu importe la raison (fin de contrat, mise à pied, fermeture d’entreprise, etc.), nous nous retrouvons en état de choc. Cette sensation de perte d’équilibre et l’apparition de tout ce temps libre non rémunéré sont déstabilisantes et à la limite effrayantes. Nous ne savons pas comment nous organiser pour affronter cette nouvelle réalité.

À son arrivée chez GIT, André vivait beaucoup de peine d’avoir quitté un emploi qu’il aimait. Il ne se sentait pas confiant de trouver autre chose rapidement, surtout à son âge, car André a 56 ans.

C’est ainsi qu’il a entamé les démarches qui lui ont permis de trouver la motivation nécessaire à sa recherche d’emploi… et qu’il a finalement décroché un travail en continuité de ce qu’il faisait, en plus de rejoindre une ancienne passion. Chaque jour, il se dit qu’il passe une belle journée.

 

Prendre un moment pour se recentrer

Dans ce type de situation, la première étape est de prendre le temps de respirer, de se reposer et de soigner les blessures engendrées par cet arrêt obligé.

Bien entendu, ce n’est pas tout le monde qui a les moyens financiers de prendre un temps d’arrêt lorsqu’une course contre la montre s’installe puisque les revenus se font rares… surtout si la perte d’emploi a été non désirée et non planifiée. La frustration qui découle de ce changement peut être teintée d’insécurité et de contraintes qui affectent la confiance en soi.

Néanmoins, une fois que vous avez pris le temps de vous recentrer, peu importe la durée de ce bilan, c’est à ce moment que la motivation entre en jeu. Elle sera le carburant de vos actions.

Elle ne s’achète pas, elle ne s’emprunte pas et elle peut être parfois difficile à trouver. La motivation provient de soi, des valeurs que nous avons et en lesquelles nous croyons. C’est elle qui vous permettra d’entamer une recherche d’emploi active.

Et lorsque vous vous sentez prêt, vous pourrez commencer par définir ce qui vous incite à travailler.

 

Définir un objectif professionnel

Définir son objectif professionnel, c’est savoir ce que vous voulez comme emploi de façon claire et précise.

Un bilan de vos compétences peut vous aider à déterminer cet objectif.

Ainsi, demandez-vous :

  • Quelles sont mes formations, mes expériences et mes aptitudes?
  • En plus de ces expériences concrètes, quels sont mes qualités et mes défauts?
  • Quelles sont les disponibilités que je souhaite offrir à mon prochain employeur?
  • Quelles sont mes attentes par rapport à ce futur emploi (en termes de conditions et de tâches).

 

Valider la cible

À cette étape, il s’agit de vérifier que la cible choisie est réaliste.

  • Ai-je la formation exigée?
  • Ai-je les compétences?
  • Ce type d’emploi existe-t-il bien dans ma région?

Il faut s’assurer que vos aptitudes correspondent avec ce qui est requis dans l’emploi que vous convoitez.

 

Établir un plan d’actions échelonnées dans le temps

Il est certain que la recherche d’un emploi peut être très angoissante, car la tentation de faire autre chose comme « activité » est très présente. Sans contrainte d’heure le matin, ni de délai à respecter, certains verront ce temps comme des vacances! Par contre, à un moment donné, le désir de travailler et de renflouer son compte en banque se manifestera.

C’est pourquoi il est important de déterminer des balises à respecter et des actions à poser en fonction d’un calendrier, et surtout, de les respecter! Vous pouvez aussi vous donner des petits défis quotidiens ou hebdomadaires. Exemples : aujourd’hui, je dois trouver deux offres d’emploi auxquelles je vais soumettre ma candidature; cette semaine, je vais remettre mon curriculum vitæ à 5 entreprises qui m’intéressent et je le ferai en personne!

 

S’accorder des moments de plaisir

Il est essentiel de se récompenser pour les actions entreprises, pour le courage nécessaire aux gestes posés, mais aussi pour célébrer ses bons coups! Pas besoin de sortir les grands artifices, vous pourriez simplement cuisiner vos biscuits préférés, manger de la crème glacée, prendre une marche au soleil, lire un bon livre ou vous permettre d’écouter votre série télé favorite en plein après-midi.

 

Se rendre utile autrement

Si vous cherchez un moyen d’occuper votre temps libre, faire du bénévolat est une très bonne façon d’élargir votre réseau de contacts tout en développant de nouvelles compétences.

 

Demander de l’aide

Finalement, un facteur très important à ne pas oublier est le temps; si trop de temps passe entre la perte d’emploi et l’obtention d’un nouvel emploi, il y aura assurément une baisse voire une perte de motivation dans vos recherches. Si vous voyez que cette baisse de motivation perdure et que vous vous sentez égaré, n’hésitez pas à demander de l’aide.

La recherche d’emploi n’est pas l’activité la plus palpitante, nous en convenons! Mais, en ayant accès aux bons outils, aux bonnes stratégies et à un appui dans vos démarches, elle deviendra intéressante et attrayante. Être soutenu et encouragé par un professionnel de l’employabilité peut définitivement être une excellente option pour certains, tout comme cela l’a été pour André. Plus votre motivation sera grande, plus elle vous fera avancer vers l’atteinte de votre objectif : l’obtention d’un emploi!

 

*Nous avons changé le nom puisqu’il s’agit d’un client de GIT Services-conseils en emploi.

 

Lucie Gamache
Conseillère en emploi