Retourner au travail après la retraite

 

Vous êtes à la retraite et songez à retourner sur le marché du travail? Vous n’êtes pas le seul! Plusieurs raisons peuvent amener une personne retraitée à se chercher un emploi. Cela peut être pour partager ses connaissances, agrandir son réseau, obtenir un revenu d’appoint ou simplement parce qu’on s’ennuie de travailler!

Effectuer un retour en emploi peut comporter son lot de défis et susciter certaines craintes, et c’est tout à fait normal. C’est pourquoi je vous propose dans cet article quelques aspects à considérer pour trouver le bon emploi à occuper pendant votre retraite.

 

1. Connaître ce que vous voulez

Si vous avez pris la décision de vous chercher un emploi comme retraité, vous vous êtes peut-être demandé : Est-ce que je veux continuer dans le domaine où j’ai fait carrière? Est-ce que je veux changer de domaine? Si oui, quoi choisir?

Pour vous aider dans cette réflexion, je vous invite à vous poser certaines questions :

  • Qu’est-ce qui vous rendrait heureux au travail?
  • Qu’est-ce que vous ne voulez plus?
  • Aimeriez-vous travailler à contrat?
  • À temps plein ou à temps partiel?
  • De jour ou de soir?

 

Vous n’avez peut-être jamais voulu occuper un emploi à contrat lors de votre carrière, mais il se pourrait que cette option soit plus intéressante maintenant, en fonction de votre nouvelle réalité.

En effet, beaucoup de retraités ne travaillent pas parce qu’ils doivent travailler, mais bien parce qu’ils le veulent. Ils recherchent avant tout un employeur qui respectera leur besoin et leur volonté d’avoir un emploi qui complètera leur style de vie de retraité. Tout le monde n’a pas la même notion de ce qu’est le bonheur, d’où l’importance d’y réfléchir afin de trouver un emploi qui vous passionnera et que vous accomplirez avec plaisir, tout en respectant votre expérience et vos besoins.

 

2. Connaître ce que vous avez à offrir

Vos expériences autant au travail que celles de votre vie personnelle vous ont permis de cumuler un important bagage. La retraite est le bon moment pour en faire le bilan et ainsi définir ce que vous avez à offrir à un employeur.

Une erreur fréquente commise par les retraités est d’offrir l’ensemble de leur bagage professionnel à l’employeur. Certains se disent : « il n’aura qu’à choisir parmi mes expériences ». Il ne faut pas oublier que le recruteur veut connaître les éléments pertinents de votre candidature par rapport au poste éventuellement offert dans son entreprise. Pour répondre à cette attente, vous devez donc savoir ce que vous avez à offrir qui pourrait répondre à un besoin concret.

 

Voici donc quelques éléments à définir pour vous permettre d’être plus précis lorsque vous proposerez vos services à un employeur potentiel :

En lien avec votre bagage antérieur :

    • Qualités professionnelles
    • Expériences
    • Formation et perfectionnement

En lien avec votre situation actuelle :

    • Disponibilité et flexibilité d’horaire
    • Utilisation de l’informatique
    • Goût d’apprendre

 

Dans certains cas, simplement mentionner à l’employeur que vous avez envie d’apprendre et d’explorer un nouveau secteur d’activités peut être intéressant et attirant pour lui.

Après cette réflexion, vous connaîtrez davantage les atouts que vous avez à offrir et vous serez plus en confiance pour contacter des entreprises.

 

3. Connaître certains principes de la recherche d’emploi

Il se pourrait que vous ayez pris votre retraite après avoir travaillé de nombreuses années chez le même employeur. Tout comme plusieurs, il se pourrait aussi que vous n’ayez jamais eu à passer d’entrevues, ni même à rédiger un CV. Il est donc normal de vous questionner sur les moyens et méthodes à utiliser pour chercher un emploi.

 

Où chercher?

Un élément important à savoir est qu’il existe deux marchés de l’emploi :

  1. Marché caché (emplois non publiés ou diffusés encore)
  2. Marché ouvert (offres d’emploi affichées publiquement)

Pour tous les types d’emploi, il est bénéfique de connaître les différentes façons d’explorer les deux marchés. Avec votre bagage professionnel, vous bénéficiez probablement d’un grand réseau de contacts que vous pouvez utiliser pour découvrir des offres issues du marché caché et ainsi améliorer vos chances de réussite.

 

Comment structurer votre CV?

Il existe quelques conditions à respecter dans votre CV pour satisfaire les attentes des employeurs.

En effet, votre CV doit :

  • Être à jour
  • Représenter qui vous êtes aujourd’hui
  • Tenir sur 2 ou 3 pages maximum
  • Être en lien avec votre domaine ciblé
  • Être en version électronique pour envoi par courriel

Si vous êtes à la retraite depuis peu, un CV chronologique représentera bien votre parcours.

Cependant, si cela fait plusieurs années que vous êtes à la retraite, le CV qui présente votre expérience en ordre chronologique est moins adapté puisque vous avez passé un certain temps en dehors du marché du travail. Votre candidature n’est donc pas avantagée puisque vous aurez un « trou » au début de votre CV. Il serait préférable de structurer celui-ci différemment, en y intégrant ce que vous avez réalisé depuis le début de votre retraite. L’objectif est de démontrer à l’employeur potentiel que vous êtes demeuré actif et de mettre de l’avant vos compétences et qualités comme travailleur expérimenté.

 

Bénéficiez de l’appui d’experts

Effectuer un retour au travail après la retraite est un sujet qui mérite qu’on s’y arrête. J’espère vous avoir éclairé et vous avoir offert quelques pistes qui vous aideront dans vos réflexions.

Si vous souhaitez bénéficier d’un appui supplémentaire, sachez que nous avons développé, au fil de nos 30 ans d’existence, une expertise spécifique pour appuyer les retraités dans la recherche d’un emploi qui respecte leurs besoins et leurs compétences. Nous avons aussi conçu un type de CV particulièrement pour les retraités. N’hésitez pas à contacter l’équipe de nos conseillers en emploi pour en savoir plus.

 

Chantal Raby
Conseillère principale