8 façons d’améliorer la qualité de vie de vos employés

Vous souhaitez sûrement que votre organisation soit perçue comme un bon employeur. Et cette perception positive repose sur votre capacité à attirer de nouveaux talents et à les fidéliser.

La pénurie de main-d’œuvre dont souffrent certaines entreprises est justifiable soit par une image de marque peu reluisante, soit par l’insuffisance de conditions indispensables au bien-être au travail. Les entreprises qui possèdent une image distinctive et se positionnent comme des employeurs de choix bénéficient d’un avantage remarquable lorsque vient le temps d’attirer de nouveaux employés. Cette distinction permet au futur employé d’être convaincu de la qualité de la culture de l’entreprise ciblée.

Dans ce contexte, comment se positionner comme un employeur de choix?

L’une des clés pour répondre à cette question est la mise en valeur des avantages sociaux. Ceux-ci ont un impact considérable sur la productivité de l’entreprise, sa visibilité stratégique et sur l’attraction et le maintien d’une main-d’œuvre qualifiée et engagée.

 

Le salaire, un facteur essentiel?

Bien entendu, la rémunération est essentielle pour attirer les meilleurs talents, mais ce n’est pas ce qui les fera rester dans l’organisation. Plusieurs statistiques ont démontré que le salaire n’occupe pas la première place pour fidéliser les employés.

Se baser uniquement sur le salaire pour retenir et mobiliser un employé est plutôt sans effet, puisque les salaires sont souvent similaires d’une entreprise à l’autre et donc l’employé pourrait trouver une rémunération semblable chez le compétiteur.

Il existe de plus en plus de mesures visant à faciliter l’harmonie entre le salaire octroyé et les avantages sociaux qui vont de paires. Parmi les mesures les plus connues, mentionnons la conciliation travail-vie personnelle, le développement des compétences, la reconnaissance au travail et bien d’autres.

Ces mesures complètent d’autres avantages sociaux souvent offerts pour attirer, fidéliser et encourager l’assiduité au travail.

 

La flexibilité : un atout considérable

Les conditions de travail flexibles, bien qu’elles ne soient pas monétaires, sont très attirantes pour les employés.

Horaire de travail variable

La proposition d’un horaire de travail variable permet aux employés d’assurer leur présence au sein des locaux et d’effectuer leur travail selon les besoins de l’employeur, tout en respectant leurs obligations familiales.

Bonifier les vacances

Le réaménagement des périodes de vacances permet aux employés de conserver un meilleur équilibre mental malgré les pressions reliées à la vie professionnelle. Les employeurs peuvent autoriser à leurs talents des jours supplémentaires de vacances au-delà des deux semaines exigées par le gouvernement, tout en réorganisant le travail d’équipe afin que l’activité soit ininterrompue.

Aménagement du travail

Une autre possibilité est d’autoriser les employés à faire leurs 35 heures hebdomadaires en quatre jours, à partir plus tôt le vendredi ou encore à s’offrir une demi-journée de congé lorsque le besoin en est exprimé.

Télétravail

Le travail à distance permet un gain de temps, mais aussi de confort en limitant les déplacements inutiles et en autorisant le travail dans un environnement détendu et familier.

Cette méthode de travail offre aux employés un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Comme en témoignent les résultats des récents sondages qui plaident en faveur d’une plus grande productivité et d’une plus grande satisfaction du personnel en télétravail.

Ces constats sont très rassurants, car ils permettent aux employeurs d’améliorer le confort de leurs équipes sans avoir à dépenser davantage pour fidéliser les employés talentueux.

 

Formation et perfectionnement

Un second levier d’attractivité réside dans l’aide à la formation et au perfectionnement de l’employé.

Accompagner l’ambition

L’ambition générale de tout employé à ses débuts est d’acquérir des compétences et des expertises qui lui permettront de gravir de plus hauts échelons. Cette ambition doit être accompagnée par l’entreprise par l’intermédiaire de formations pratiques qui offrent à l’employé de nouvelles compétences et des voies de progression.

Attribuer le mérite

La reconnaissance du mérite représente un avantage à la fois simple et efficace pour garder les employés motivés et bien intégrés à l’organisation. De façon pratique, les bons résultats individuels doivent être soulignés et félicités publiquement et, lorsque la situation le permet, des petites récompenses symboliques (cartes-cadeaux, prix, etc.) peuvent renforcer le sentiment d’appartenance de l’employé à son entreprise.

Mettre en place des activités sociales

L’organisation d’activités sociales et intégratives permet de renforcer les liens entre les membres des équipes et d’assurer une meilleure ambiance de travail.

Inverser les rôles

Il peut être intéressant, lorsque l’occasion s’y prête, de proposer aux employés d’inverser leurs rôles ou d’observer de près les activités de leurs collègues dans les autres secteurs de l’entreprise afin de mieux cerner le fonctionnement global de l’organisation. L’objectif ici visé est encore le renforcement de la coopération intersectorielle, de la communication interindividuelle et du sentiment d’appartenance.

 

L’attraction et la fidélisation : possibles avec une conjugaison de bonnes pratiques

Il ressort donc de tout ce qui précède que le salaire n’est pas le seul levier de fidélisation. Et bien qu’il ne comble pas à eux seuls toutes les attentes, les avantages sociaux représentent un facteur attractif dominant dans le choix d’un nouvel employeur, surtout lorsque les offres salariales s’équivalent.

Des avantages sociaux intelligemment structurés peuvent garantir la plus grande compétitivité au plus faible coût.

 

Bonne fidélisation!

Nancy Rithelle